Recherche personnalisée
Partagez:
 

Bourses de l’Agence pour l’Enseignement Francais à l’Etranger

L’AEFE propose une aide à la scolarisation sous forme de bourses. Elles sont réservées aux enfants de

nationalité francaise résidant à l’étranger avec leur famille qui font face à des ressources limitées. De plus, ces bourses visent à couvrir en totalité ou en partie les frais de scolarité dans les établissements d’enseignement francais à l’étranger.

Les frais pouvant être couverts par les bourses:
– Frais de scolarité;
– Frais de demi-pension ou d’internat;
– Frais de transport;
– Frais d’assurance scolaire;
– Frais d’inscription (annuels, examens, première inscription);
– Frais des fournitures et des manuels scolaires.

Conditions d’attribution

Tout d’abord, il est primordial que l’étudiant soit de nationalité francaise, qu’il habite à l’étranger avec sa famille et qu’il soit inscrit au registre mondial des Francais établis hors de France. De plus, il doit obligatoirement fréquenté un établissement d’enseignement francais à l’étranger.

– Note: Le demandeur (parent) doit aussi être inscrit au registre mondial des Francais à l’étranger.

– Les niveaux d’études

Les bourses offertes ne couvrent pas tous les niveaux d’études. Ainsi, les études universitaires ne sont pas couvertes par l’aide accordée par l’agence.

– Préélémentaire (maternelle)
– Elémentaire (primaire)
– Secondaire (premier et second cycle)
– Post-baccalauréat (classes préparatoires et BTS)

– Les ressources

L’aide à la scolarisation est destinée aux familles ayant des ressources financières limitées. Car il s’agit de bourses offertes sous condition de ressources. Le droit à une bourse scolaire est calculée en prenant compte de tous les revenus de la famille, quels qu’ils soient. On prend d’abord le revenu brut de la famille auquel on ajoute le montant de tous les avantages puis auquel on réduit le montant de toutes les charges financières. Ce qui donne l’équation suivante:

Le revenu pondéré de la famille est alors comparé avec un revenu minimum de référence. Ce dernier est fixé par la Commission locale des bourses et prend en compte la composition de la famille. Si le revenu pondéré est inférieur à ce revenu minimum, une bourse couvrant la totalité des frais de scolarisation peut être accordée. Si le revenu pondéré est supérieur au revenu minimum établi, il est possible de pouvoir bénéficier d’une aide partielle.

Faire la demande

La formulation de la demande est renouvelable chaque année et est indépendante de l’inscription dans un établissement scolaire. Il est donc important de ne pas oublier de s’inscrire auprès d’un établissement d’enseignement.

– Quand?

Les délais pour le dépôt de la demande sont fixés par le poste diplomatique ou consulaire. De plus, la date limite varie en fonction de la date d’arrivée de la famille dans le pays ou ils ont élu résidence.

– Ou?

La demande se fait au consulat francais le plus près du lieu de résidence ou à la section consulaire de l’Ambassade de France. Cependant, dans le cas ou l’enfant est scolarisé dans un autre pays que celui ou résident les parents, il faut alors s’adresse au poste diplomatique ou consulaire du pays de scolarisation.

– Comment?

Il suffit de remplir le formulaire à cet effet disponible auprès du service des bourses du poste diplomatique ou consulaire. Il faut aussi accompagner ce document des pièces justificatives demandées pour l’évaluation de la demande.

La prise en charge

Il est aussi possible de faire la demande d’une prise en charge auprès de l’agence. Cependant, il est important de prendre en note qu’une telle demande équivaut à une demande de bourse. Ces deux types d’aides à la scolarisation ne sont pas cumulables.

Coordonnées de contact

– Adresse: 19-21, rue du Colonel Pierre Avia – 75015 Paris
– Téléphone: +33 (0)1 53 69 30 90
– Site: http://www.aefe.diplomatie.fr/

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2021 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.