Recherche personnalisée
Partagez:
 

Comment se réorienter après une classe préparatoire scientifique ?

Chaque année, le ministère de l’Éducation nationale constate qu’environ 13 % des étudiants inscrits en mathématique supérieure stoppent leur cursus après

la première année.

60 % des étudiants issus d’une première année de préparation en mathématiques supérieures s’orientent vers des cursus dispensés en université. On les retrouvera dans les cursus en licence de sciences et technologies. Certains choisissent de s’inscrire en première année de licence. Effectivement, en ayant suivi la première année d’études supérieures, ces étudiants peuvent intégrer directement en deuxième année le cursus licence de sciences et technologies. Cependant, si ces étudiants n’ont pas suivi l’ensemble du cursus de première année préparatoire, il est fortement conseillé de s’inscrire en première année de licence afin de consolider ses connaissances et ainsi de prendre confiance et de mieux réussir le nouvel objectif universitaire.

4 % d’entre eux s’orientent vers un cursus dispensé en IUT afin d’obtenir un DUT ou un BTS.
Cette formation s’effectue sur deux années uniquement.

Il est conseillé lorsque vous vous inscrivez en première année préparatoire scientifique d’effectuer également une inscription en université. Cela vous permet en cas d’abandon préparatoire dans les premiers mois d’effectuer votre rentrée universitaire.

Le fait d’abandonner en cours d’année préparatoire en mathématiques supérieures n’est en aucun cas du temps perdu. Effectivement, les classes préparatoires sont à intégrer dans le cadre LMD (Licence-Master-Doctorat), ce qui permet aux élèves qui ont suivi les cours assidûment de faire valider leurs 60 crédits ECTS à la fin de cette année préparatoire.

Ces crédits sont ainsi assimilables à une année universitaire. Ils sont également reconnus au niveau européen. Cela permet à l’étudiant qui le souhaite de passer directement en deuxième année de licence à l’université. Dans certains établissements, il sera demandé aux étudiants de passer quelques examens pour confirmer leur niveau si ces derniers n’ont pas obtenu leurs 60 crédits.

Un échec en année préparatoire en mathématiques supérieures ne ferme pas les portes aux écoles d’ingénieurs. Effectivement, les étudiants issus de cette année préparatoire sont considérés comme des étudiants de niveau bac +1. Ils peuvent donc prétendre à intégrer des écoles d’ingénieurs en postulant à des admissions dites parallèles. Ainsi, une trentaine d’écoles d’ingénieurs permettent à ces étudiants intégrer directement ce cursus en deuxième année. Les modalités d’admission étant propre à chaque établissement il est important de consulter ces derniers qui pourront s’assurer si une inscription est possible.

Les étudiants ayant suivi une année préparatoire en mathématique supérieur sans continuer le cursus associé, sont souvent les premiers dans leur reconversion que ce soit en DUT ou en licence. Ainsi reconnus comme étudiant bac+2, ils peuvent intégrer les écoles d’ingénieurs plus facilement et avoir plus de chances de réussir ce nouveau cursus. Effectivement, ces établissements recrutent en général les étudiants ayant les meilleurs résultats dans le cadre des admissions parallèles. Si les résultats ne sont pas assez bons, ces derniers peuvent recruter les étudiants en 1re année.

En conclusion, la réorientation après une première année préparatoire en mathématiques supérieures est possible. Cette dernière peut ainsi proposer les cursus d’enseignement supérieur.

 

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.