Recherche personnalisée
Partagez:
 

La réforme des stages en université

L’apparition du décret interdisant les stages hors cursus a entraîné certains changements au sein des universités. Ainsi de nouvelles conditions

sont mises en place pour l’obtention de la convention, pour une évaluation après le stage et pour les crédits ECTS.

Ainsi, depuis la rentrée 2011, les universités ont renforcé leur contrôle lors de la mise en place d’une convention de stage optionnel. Effectivement, un étudiant désirant effectuer un stage doit justifier auprès de son établissement universitaire que ce dernier entre dans le cursus suivi. Le lien entre le stage souhaité et la formation suivie est pris au sens large du terme. Ainsi les étudiants de langues étrangères appliquées peuvent effectuer un stage dans l’édition par exemple. La validité d’un stage dépend du corps enseignant qui sera à même de juger si ce dernier entre dans le cursus universitaire de l’étudiant demandeur. Après l’approbation des enseignants, le stage sera validé par le bureau des stages.

Si la délivrance d’une convention de stage s’est vue renforcé par le nouveau décret, il en est de même pour l’évaluation après stage. Effectivement, les étudiants effectuant un stage optionnel doivent impérativement fournir à la fin de ce dernier un document. En fonction de la durée de cette expérience professionnelle, le stagiaire devra établir un simple compte rendu ou un rapport de stage pour être évalué ce dernier. La mise en place de cette nouvelle évaluation permet de montrer l’importance d’un stage même optionnel aux étudiants. Effectivement, cette expérience sera portée sur leur curriculum vitae. Il est donc important de pouvoir la justifier.

Une autre modification du nouveau décret est l’obtention des crédits ECTS avec le stage.

Effectivement, cette obtention dépend, dans un premier temps, de l’établissement, mais également de la filière d’études suivie par l’étudiant. Ainsi, certaines universités augmentent lcee crédit si les stages étaient effectués dans le cadre d’une unité d’enseignement professionnel obligatoire. Pour d’autres établissements, les stages effectués ne valident pas de nouveaux crédits. D’autres, par le biais d’une unité d’enseignement libre de licence, permettent aux étudiants de valider 3 ECTS.

À la lecture du décret, certains étudiants ont eu la sensation, qu’un stage dès la licence était obligatoire.

Courant de l’été 2011, un arrêté « Licence » a été signé. Ce dernier expose clairement qu’un stage dès la licence n’est pas obligatoire, mais encouragé. Cependant, un problème pratique persiste. Les étudiants souhaitant effectuer un stage à l’issue de leur licence ont souvent des difficultés à mettre en place cette période professionnelle. Effectivement, cette expérience n’étant pas obligatoire, aucune période pour la réaliser n’est prévue dans le rythme universitaire de l’étudiant. La principale conséquence est de limiter du fait les possibilités de stages à la seule période des vacances. Or pendant les périodes estivales, les entreprises sont moins disposées à accueillir les stagiaires par manque de personnel pour les encadrer.

La seule solution s’offrant aux étudiants est de trouver un stage à mi-temps tout au long de l’année universitaire. Cette solution paraît simple, mais difficile à mettre en place, car peu d’entreprises sont disposées à ce type de modalités.

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.