Recherche personnalisée
Partagez:
 

Qu’est-ce que la dénomination L.M.D. dans l’enseignement supérieur?

Le L.M.D. correspond à l’organisation Licence-Master-Doctorat mise en place par l’enseignement universitaire français dans le cadre de l’harmonisation des cursus

d’enseignement supérieur en Europe.

Ces formations post-bac permettent de préparer trois diplômes. Le premier pouvant être obtenu est la licence. Après avoir obtenu cette qualification, les étudiants peuvent préparer un master, puis un doctorat.

La mise en place de cette nouvelle organisation a pour mission de développer la mobilité des étudiants au sein de l’Europe. Cette mobilité concerne tant les disciplines que les diverses formations professionnelles et générales.

Ainsi, l’éducation française propose un nouveau diplôme de licence depuis 2006. Ce dernier s’obtient au terme d’un cursus universitaire de six semestres. Cette nouvelle certification remplace l’ancienne certification d’études universitaires générales nommées DEUG qui se préparait en 2 ans suivis par une troisième année en licence.

Si le DEUG a disparu, d’autres certifications préparées en 2 ans après le baccalauréat existent toujours. C’est le cas entre autres du brevet de technicien supérieur, des diplômes universitaires de technologie ou encore ceux des études universitaires scientifiques et techniques.

Les étudiants ayant obtenu une de ces qualifications en 2 années peuvent intégrer une licence professionnelle et préparer les 2 semestres manquants pour obtenir le nouveau diplôme de licence. Dotés d’une licence, les étudiants peuvent envisager la préparation au diplôme de master. Pour obtenir ce dernier, ils doivent suivre un cursus de 4 semestres. Cet enseignement a pour objectif de former les jeunes qui envisagent une carrière dans la recherche ou dans une carrière à haut niveau. Ces derniers pourront après le master suivre une formation pour préparer le doctorat.

Les étudiants ayant obtenu un master sont considérés comme des diplômés bac+5. De son côté, le doctorat se fait en 3 ans et il est considéré comme le bac+8.

Avec cette nouvelle organisation L.M.D., la formation universitaire est organisée en semestre. Ainsi, une année universitaire française correspond à deux semestres, le premier allant du début octobre à fin janvier et le second de début février à fin mai. Chaque semestre est clôturé par une période d’examen. Au mois de septembre, des sessions de rattrapage ont lieu dans chaque université.

Chaque semestre d’études est valorisé par 30 crédits nommés E.C.T.S. Ceux-ci sont communs au sein de plusieurs pays européens. Ils sont basés sur le temps consacré au semestre d’étude par l’étudiant en incluant son travail personnel. Grâce à ces crédits accumulés, dans certains cas, il est possible pour les étudiants de plus facilement réorienter leur parcours académique en changeant de discipline, d’établissement d’enseignement ou même de pays, et ce, sans totalement perdre leurs acquis.

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.