Recherche personnalisée
Partagez:
 

Les études de médecine en France

Les études de médecine en France sont dans la catégorie des études supérieures, une des filières les plus longues.  Effectivement,

la durée minimale de ces études est de neuf ans. Si l’étudiant choisit une spécialisation, la durée maximale est de onze ans.

Ces études sont dans un premier temps théorique puis de plus en plus pratique en fonction du cycle. A la fin de son cursus, le futur médecin soutient une thèse qui sera le point final de ses études et il obtiendra ainsi son titre de Docteur.

Les études de médecine sont organisées en trois cycles au sein d’une université dotée d’une unité de formation et de recherche. Cette université est associée à un centre hospitalier universitaire.

Le premier cycle  des études médicales est un cycle sur deux ans.  La première année correspond à un enseignement théorique.  A l’issue de cette première année, les étudiants se présentent à un concours. Comme son nom l’indique, le concours de fin de première année offre un nombre de places limité. Ce concours est donc très sélectif. A l’issue de ce concours, les candidats reçus peuvent continuer leur étude de santé soit en médecin mais également en odontologie ou dans la formation de sage-femme, de kinésithérapie.

La première année est donc une année difficile psychologiquement pour les étudiants.

En deuxième année de ce premier cycle, les étudiants reçoivent un enseignement théorique avec des matières comme la physiologie, l’anatomie ou encore l’histologie. Cette deuxième année est dans la continuité des acquis de première année. Un stage infirmier d’un mois est obligatoire pour les étudiants en médecine et en odontologie.  Au cours de cette deuxième année, les étudiants ont une nouvelle matière plus médicale, la sémiologie.

Le programme de ce premier cycle est national. L’organisation des matières des deux années de ce cycle peuvent être différente d’une université à l’autre.

Le deuxième cycle des études médicales est un cycle de quatre années. L’enseignement théorique est toujours présent mais l’enseignement pratique entre dans la formation des étudiants.

La première année de ce cycle est une année de transition pour les étudiants entre l’enseignement théorique et la pratique. L’étudiant suit des cours de sciences biocliniques comme la pharmacologie ou la virologie,… Cette année prépare les étudiants à l’examen clinique d’un patient.

Les trois années suivantes de ce cycle, appelé Externat, immergent les étudiants dans le milieu hospitalier. Les étudiants sont alors rémunérés  par un groupe hospitalier. Les étudiants  ont  quatre stages annuels de trois mois. Ils sont alors sous la responsabilité d’un membre de l’équipe médicale.

Pendant cet externat,  l’enseignement théorique est remplacé par des travaux dirigés.

A la fin de ce second cycle, les externes passent un examen classant national. En fonction de son classement à cet examen, l’étudiant choisit le centre hospitalier universitaire ainsi que sa filière et les services dans lesquels il effectuera des stages de six mois. Dans les filières proposées, on trouve la médecine générale, les spécialités médicales, les spécialités chirurgicales, la psychiatrie, l’anesthésie-réanimation, la pédiatrie, la gynécologie-obstétrique, la santé publique, la biologie médicale,  la médecine du travail et la gynécologie médicale.

Le troisième cycle, appelé internat,  est de durée variable en fonction de la filière choisie par l’étudiant après son examen de fin de deuxième cycle. Pour la filière médecine générale, l’internant dure trois ans contre quatre années ou plus pour d’autres filières. Le troisième cycle est essentiellement sous forme de stage de six mois.

Quelle que soit la filière choisie, en fin de troisième cycle, les internes soutiennent leur thèse.
A l’issue de cette soutenance, ils sont diplômés.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.