Recherche personnalisée
Partagez:
 

Comment devenir orthoptiste ?

Comment peut-on définir simplement cette profession ? L’orthoptiste est le « kiné de l’œil ».

Ce professionnel est consulté sur les recommandations d’un médecin. Il traite les troubles de la vision.

Effectivement, les lunettes et les lentilles ne sont pas les seules préconisations lors de problèmes de la vue. Il intervient dans certaines pathologies comme strabisme, la fatigue visuelle, la mal-voyance. Il intervient également dans les cas de malformation de naissance ou après une opération chirurgicale. Son rôle est de rééduquer les yeux. Les patients de ce spécialiste sont de tous âges.

Pour mener à bien sa mission, l’orthoptiste pratique un examen minutieux des yeux de son patient afin d’établir un bilan des capacités visuelles de ce dernier. Grâce à des exercices,  il corrigera les dysfonctionnements observés sur un ou deux yeux. La rééducation se fait au cours de plusieurs séances d’orthoptie.

Pour être un bon orthoptiste, il faut être patient. Effectivement, le bilan visuel d’un patient peut long et requiert de la minutie dans les mesures. De plus, la rééducation peut également être longue et difficile à dispenser. La précision est une qualité nécessaire pour cette profession. Effectivement, que ce soit les mesures ou les exercices de l’œil demandent des gestes sûrs et précis. Les mesures s’effectuent au quart de millimètre. De plus, l’orthoptiste doit être accueillant afin de rassurer le patient et permettre ainsi de mieux comprendre les troubles dont il souffre.

Pour exercer le métier d’orthoptiste, il faut être en possession d’un certificat de capacité d’orthoptiste. Ce dernier s’obtient à l’issue d’une formation de 3 ans après le baccalauréat. Les titulaires d’un baccalauréat scientifique sont plus à même de réussir ce type de cursus. Pour suivre cet enseignement, il faut passer par une épreuve de recrutement. Ce concours est composé d’épreuves de sciences. Cette épreuve est très sélective, car seulement 15 unités de formation et de recherche proposent cette formation. Ainsi, les places disponibles par an varient de 150 à 200. Le cursus comporte un enseignement théorique et pratique. Un certain nombre de stage seront effectués par les étudiants. Ils seront réalisés en milieu hospitalier dans un service d’ophtalmologie.

Le certificat de capacité d’orthoptiste permet de s’inscrire en licence de sciences sanitaires et sociales et en sciences de l’éducation. Cela permet d’avoir une possibilité de continuer ces études.

Les diplômes en orthoptie ont la possibilité d’exercer en libérale dans un cabinet privé. 80 % d’entre eux choisissent cette voie. Mais cela n’est pas facile, car les équipements sont onéreux et dans certaines villes, le nombre de praticien est déjà important. Pour ces raisons, certains choisissent d’exercer en milieu hospitalier ou dans des établissements accueillants des personnes handicapées. Il semble que dans les années à venir, les cabinets médicaux d’ophtalmologie vont recruter des orthoptistes ce qui permettra aux diplômés d’avoir une orientation professionnelle supplémentaire.

La rémunération d’un orthoptiste indépendant dépend de sa capacité de travail et donc du nombre de séances qu’ils dispensent par jour. Si vous êtes un orthoptiste salarié, votre rémunération sera différente en fonction de votre expérience.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.