Recherche personnalisée
Partagez:
 

Être étudiant a un coût

Si l’actualité parle essentiellement des ménages qui ont des difficultés financières, les étudiants sont également les premiers à souffrir du

climat économique actuel. Différentes études ont été menées pour établir le coût des études indépendamment du cursus, du niveau social et du mode d’hébergement choisi par les jeunes.

Le budget nécessaire pour suivre un enseignement supérieur doit tenir compte des frais de scolarité, des frais d’inscription, de l’acquisition de matériel nécessaire à ses études, les frais de santé, les frais de logement et les dépenses quotidiennes. Il ne faut pas omettre l’argent qui peut être obtenu par les bourses, les aides et les revenus d’un job ou d’un stage.

Tous les ans, à chaque rentrée, les différents syndicats d’étudiants calculent les dépenses incontournables de cette dernière. En automne 2011, l’UNEF met en évidence une augmentation du coût de la vie étudiante par rapport à la rentrée précédente.

Ainsi, à la vue des différentes analyses, le budget mensuel est estimé entre 600 et 800 € en province et entre 950 et 1200 € à Paris.

Le mois de septembre est un mois difficile financièrement. Effectivement, les futurs étudiants doivent faire face aux frais de recherche de logement. Ces derniers comprennent la caution, mais également les frais d’agence. Ils doivent faire face aux frais d’inscription dans les établissements, mais également dans les organismes de santé par exemple. Si ces dépenses ont eu lieu courant septembre, les étudiants boursiers quant à eux ne recevront leur premier versement qu’en octobre ou en novembre. D’après l’UNEF, les dépenses en ce début d’année scolaire varient entre 700 et 2100 €.

Il est donc important de pouvoir chiffrer ses dépenses. L’UNEF et la FAGE exposent leurs estimations en se basant sur la rentrée 2008.

Pour la FAGE, son budget prévisionnel est basé essentiellement sur le mois de la rentrée. Il prend en compte les frais courants de la vie de l’étudiant, mais également les frais exceptionnels liés à son installation en début d’année scolaire. Ainsi on retrouve dans ce budget, la caution, les frais d’inscription aux établissements scolaires, les frais de sécurité sociale, de complémentaire santé ainsi que les frais de matériel scolaire. Cet organisme estime les frais exceptionnels pour un étudiant en licence, non-boursiers, et vivant seul en location à environ 1800 € en région parisienne et à 1500 € en province.

Concernant les frais au quotidien, ils estiment le montant de ses dépenses à environ 1200 € en région parisienne contre 1000 € en province.

Pour l’UNEF, son estimation budgétaire est basée sur l’année complète de l’étudiant.

Le budget ainsi défini dépend du profil de l’étudiant. Ainsi, les frais mensuels d’un étudiant varient de 300 € à 1210 € environ. Cette variation s’explique si le jeune bénéficie d’une bourse, s’il étudie en région parisienne ou en province, s’il est logé chez ses parents ou en cité universitaire par exemple.

En ce début d’année universitaire 2011-12, les estimations officielles des frais de scolarité et d’hébergement établissent un budget mensuel allant de 300 à 1000 €. Ce budget comprenant les frais d’inscription aux établissements, les frais de souscription aux divers organismes de santé, les frais de logement, les frais de transport, les frais d’informatique et de téléphonie, les livres et les loisirs, mais également les courses alimentaires et un budget de 150 repas en restos U. Cette estimation prend en compte également les aides et bourses dont peuvent bénéficier les étudiants. La fourchette de cette estimation dépend du lieu d’enseignement, du niveau d’études, du type de logement et également des aides financières pourront être perçues.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.