Recherche personnalisée
Partagez:
 

Choisir son logement pour la nouvelle rentrée universitaire

Après le choix et l’affectation dans un établissement d’enseignement supérieur, un autre tracas se pose aux étudiants et à leurs

familles en ce qui concerne le logement. Effectivement, on considère que 67% des étudiants étudieront loin du foyer familial.

D’après une récente étude, le coût de l’hébergement pour un étudiant peut atteindre 750€ par mois. 33% des étudiants se logeront en location classique ou en résidences étudiantes privées. Ces derniers devront s’acquitter d’un loyer allant de 300 à 750€ pour un studio.

11% des étudiants ont, quant à eux, recours à la collocation. Ils doivent s’acquitter d’un loyer pouvant aller de 400 à 500€. D’autres choisiront l’internat ou la résidence en cité universitaire. On constate que cela touche seulement 11% de la population étudiante. Dans ce cas, ils doivent s’acquitter d’un loyer allant de 150 à 300€ pour une chambre gérée par le CROUS ou d’un loyer allant de 300 à 500€ lorsqu’ils sont en foyer. Certains auront la possibilité de loger dans un logement appartenant à leur famille, mais cela ne représente que 7% des étudiants à loger.

Sur l’ensemble de la population étudiante, 5% d’entre eux ne spécifient pas leur mode d’hébergement.

Au niveau des cités universitaires, la durée du bail est de 9 mois. Elle couvre la période universitaire allant d’octobre à juin. Cependant, les étudiants ont la possibilité de prolonger ce bail durant les vacances d’été. Ce moyen d’hébergement est avantageux financièrement, mais il offre certains inconvénients, car ils sont peu nombreux et les conditions de vie au sein de ces logements peuvent être difficiles à cause de la promiscuité et du bruit. A contrario, les étudiants apprécient la convivialité au sein des espaces communs et l’absence de caution parentale lors de la signature de leur contrat de location. Pour avoir un maximum d’informations, vous pouvez vous connecter au site : www.cnous.fr.

Au niveau des résidences étudiantes privées, ces dernières sont souvent onéreuses. La durée du bail peut être de 9 à 12 mois. Malgré son coût, ce type d’hébergement offre certains avantages comme le confort. Un autre point positif de ce type d’hébergement est leur situation géographique. Effectivement, ces résidences sont souvent proches du centre-ville voire même au cœur des campus.

Au niveau de la location classique, qu’elle soit individuelle ou encore colocation, cette dernière est souvent la plus onéreuse des formules d’hébergement pour un étudiant. Il existe 2 types de durée pour le bail. Lorsque ce dernier concerne un logement nu, la durée est de 3 ans. S’il concerne un logement meublé, sa durée est d’un an seulement. Grâce à ce type d’hébergement, l’étudiant est totalement autonome.

Actuellement, sur le marché de la location pour étudiants, les offres sont plus nombreuses pour ce type d’hébergement. Pour avoir des informations sur les disponibilités de ces locations, il vous suffit de vous connecter aux différents sites des agences immobilières de la ville universitaire de l’étudiant.

 
Partagez

1 Commentaire le Choisir son logement pour la nouvelle rentrée universitaire

  1. nkaptoum fotso cyril // 7 septembre 2013 á 7:18 //

    je suis titulaire du baccalauréat-A4 plus une formation en enseignement(a l école normale des instituteurs de l enseignement primaire et maternelle) .je souhaite continuer mes études dans une de vos universités soit en Europe soit en Amérique et surtout au canada ou en suisse.ceci me permettra de faire mes études en psychologie.je vous remercie de votre bonne compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.