Barre décoration
  

Titre campus france algérie visa refusé: IL faut faire un recours gracieux et un recours a la commission de nante

centre_commerial_francais avatar
Homme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: algerie
Ville: bejaia
École: universite
Spécialisation: sciences des arnaques

Qui peut former le recours gracieux Le recours peut être formé - par le demandeur de vis

#1 2011-08-17 03:41
mes pour ceux qu'ont un refus de visa il faut faire un recours .il faire une lettre au consulat de
Publicité
France a Alger.
Le recours gracieux auprès du consul général contre une décision de refus de visa prise par le consulat général à Alger
Page créée le 11 juillet ; mise à jour le 5 août
1. Auprès de qui former le recours gracieux ?
Les recours gracieux doivent être adressés au consul général de France à Alger. Il est inutile de mentionner son nom.
Lien sur la page "Comment contacter le consulat ?"
2. Qui peut former le recours gracieux ?
Le recours peut être formé :
- par le demandeur de visa,
- par une personne, autre que le demandeur, justifiant d’un intérêt à contester le refus ("intérêt à agir"), telle, par exemple : le conjoint, l’ascendant, le tuteur et l’enfant du demandeur de visa, qu’il soit majeur (s’il déclare accueillir ou héberger le demandeur de visa) ou mineur (recours présenté par son représentant légal) ainsi que le conjoint du descendant du demandeur de visa (beau-père ou belle-mère) ou de l’ascendant (beau-fils ou belle-fille), l’employeur d’un étranger ayant sollicité un visa pour venir travailler pour cet employeur en France...
- ou par un mandataire dûment habilité.
Un avocat qui affirme agir au nom du requérant ne doit pas présenter de mandat explicite.
Si c’est le demandeur de visa qui forme le recours gracieux, le consulat compare la signature du formulaire de demande de visa avec celle portée sur le recours afin de s’assurer qu’il s’agit bien du demandeur qui lui adresse le recours.
Le consulat n’accepte pas les recours gracieux formés par des tiers ne justifiant pas d’un intérêt à agir, afin d’éviter de communiquer à des tiers non-autorisés des informations personnelles relatives au demandeur de visa.
3. Quelle forme le recours gracieux doit-il respecter ?
Le recours doit identifier précisément la demande de visa :
- identité du demandeur : nom et prénoms, date de naissance tels qu’ils apparaissent dans le passeport
- preuve du dépôt d’une demande : référence (ou copie) de la quittance du consulat remise systématiquement à tout demandeur.
Le recours doit être :
- motivé (il doit expliquer les raisons pour lesquelles le refus est contesté),
- rédigé en langue française ;
- et signé par le requérant.
Il n’y a pas de formulaire spécifique.
4. Comment envoyer le recours au consulat ?
Le recours peut être envoyé en pièce jointe à un message électronique adressé à l’adresse "
.gouv.fr" en mentionnant comme objet du message "Recours gracieux visa" .
Puis-je déposer mon recours à VisasFrance ?
Non. VisasFrance est seulement autorisé à collecter les dossiers de demande de visa et à restituer les passeports quand le consulat a pris sa décision.
Puis-je prendre rendez-vous pour remettre mon recours en main propre au consul ?
Non. Le consul général ne reçoit pas personnellement les recours. En revanche, il voit tous les recours gracieux qui parviennent au consulat.
5. Que faire si le consul ne répond pas à mon recours gracieux ?
Cela signifie que le consul général maintient la décision de refus prise par ses collaborateurs.
Lien sur la Commission de recours contre les décisions de refus de visa - CRRV.
⚠ Alerter
 
centre_commerial_francais avatar
Homme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: algerie
Ville: bejaia
École: universite
Spécialisation: sciences des arnaques

pour contacte consulat lien

#2 2011-08-17 03:42
Réponse àcentre_commerial_francais:
pour contacte le consulat voila le lien :alger.ambafrance-dz.org/spip.php?article2668
Publicité
⚠ Alerter
 
centre_commerial_francais avatar
Homme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: algerie
Ville: bejaia
École: universite
Spécialisation: sciences des arnaques

- que seuls les messages indiquant un objet sont ouverts cet objet doit être suffisamment

#3 2011-08-17 03:42
Réponse àcentre_commerial_francais:
Page mise à jour le 2 septembre 2010 ; mise à jour le 15 juin 2011
1. Le moyen le plus sûr, le plus rapide et le moins cher consiste à adresser un message électronique au consulat :
Adresse électronique :

Un accusé de réception vous est adressé automatiquement : vous ne devez pas y répondre.
Si le consulat ne vous a pas répondu personnellement et que vous avez l’intention de renvoyer un nouveau message, vérifiez d’abord si le consulat n’a pas répondu à votre question à l’une des rubriques "Réponses aux questions fréquentes".
Veuillez noter que les rendez-vous pour le service de l’administration des Français (inscription consulaire, passeport, retrait de documents) ne peuvent se prendre par message électronique : voir la page "comment prendre rendez-vous
2. Eviter d’envoyer des fax au consulat : ils nous parviennent souvent illisibles.
3. Eviter de téléphoner au consulat : notre standard est fréquemment saturé
4. Veuillez noter :
- que le consulat général à Alger ne répond pas aux questions relevant de la compétence territoriale des consulats généraux d’Annaba (Annaba, Batna, Biskra, Constantine, El Tarf, Guelma, Jijel, Khenchela, Mila, Oum El Bouaghi, Setif, Skikda, Souk Ahras, Tebessa) ou d’Oran (Adrar, Ain Temouchent, Bechar, Chlef, El Bayadh, Mascara, Mostaganem, Naama, Oran, Relizane, Saida, Sidi Bel Abbes, Tiaret, Tindouf, Tissemsilt, Tlemcen) ; dans ce cas, vous devez adresser votre message à l’adresse suivante :
— Annaba :

— Oran :

- que le consulat ne répond pas aux questions auxquelles une réponse est apportée en consultant notre site Internet ou le site de notre prestataire TLS VisasFrance relatif aux visas (procédure de dépôt d’une demande de visa, liste des pièces à joindre aux dossiers, prise de rendez-vous) :
Site Internet du consulat : http://alger.ambafrance-dz.org/
Site Internet de TLS VisasFrance :URL enlevé...
- que seuls les messages indiquant un "objet" sont ouverts ; cet objet doit être suffisamment précis pour que nous puissions identifier le service compétent pour y répondre ; les messages n’indiquant aucun objet sont supprimés sans être lus
- qu’un message peut être traité seulement s’il comporte les informations suivantes : vos nom et prénoms, vos coordonnées (adresse, téléphone) et l’objet détaillé de votre demande, afin de pouvoir retrouver le dossier ;
- que les messages comportant des pièces jointes de plus de 2Mo sont automatiquement rejetés par notre système pour empêcher la saturation de la boîte aux lettres
- que le consulat n’accepte pas de recevoir, ni par messagerie électronique, ni par fax, des dossiers de demande de visa ou des compléments de dossier de demande de visa ; les recommandations, invitations ou confirmation d’invitation et autres justificatifs doivent être joints au dossier déposé par le demandeur de visa auprès de TLS VisasFrance ; une fois le dossier déposé, il est trop tard pour le compléter
- que les recours contre les refus de visa doivent être adressés directement à la Commission des recours contre les décisions de refus de visa.
⚠ Alerter
 
centre_commerial_francais avatar
Homme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: algerie
Ville: bejaia
École: universite
Spécialisation: sciences des arnaques

200 précise qu'il s'agit d'un enseignement à caractère universitaire ou une formation à c

#4 2011-08-17 03:44
Réponse àcentre_commerial_francais:
REQUÊTE et MÉMOIRE
POUR : NOM Prénom
Né le ... à ...
de nationalité ...
adresse complète
CONTRE : la décision du consul général de France à....., en date du...., rejetant la demande de délivrance d'un visa de long séjour « étudiant », confirmée par la Commission de recours contre les décisions de refus de visas d'entrée en France [ou par le ministre des affaires étrangères] datée du ……, notifiée le……..
[ou, si le consulat n'a pas répondu à la demande dans les deux mois : « La décision implicite de rejet résultant du silence gardé pendant plus de deux mois par le Consul général de France à . sur la demande adressée le . et tendant à la délivrance d'un visa de long séjour "étudiant" », confirmée par la décision de la Commission de recours contre les décisions de refus de visas d'entrée en France [ou par celle du ministre des affaires étrangères] datée du ……, notifiée le…….].
Madame ou Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,
Par la présente, le requérant défère à la censure de votre Haute juridiction la décision susvisée en tous les chefs lui faisant grief. À l'appui de son recours, il entend faire valoir les éléments de droit et de fait suivants.
I - Faits
Exposez précisément la situation du requérant et ses démarches pour obtenir un visa de long séjour « étudiant » (date du retrait du formulaire, date du dépôt de la demande, date du refus implicite ou explicite, éventuellement motivation alléguée dans ce refus, date de saisine de la CRRVEF, date de sa décision négative ou éventuellement de celle du ministre des affaires étrangères, etc.). Précisez également le cursus scolaire et universitaire suivi dans le pays d'origine, les démarches effectuées en vue d'obtenir une inscription en France (admission préalable, retrait de dossier, pré-inscription, concours, etc.), l'inscription ou la pré-inscription obtenue (année d'étude, université, etc.), mentionnez l'ensemble de justificatifs produits pour demander le visa (certificat d'inscription, justificatifs de ressources, etc.) et, éventuellement, les attaches familiales et/ou personnelles en France.
II - Discussion
A - Sur la légalité externe de la décision de refus de visa
Insuffisance de motivation
Une décision de refus de délivrance de visa opposée à un étudiant doit être motivée dans les conditions prévues par l'article 5 - 1° de l'ordonnance du 2 novembre 1945 modifiée par la loi du 11 mai 1998. Ce texte prévoit en effet l'obligation pour les services consulaires, « sous réserve de considérations tenant à la sûreté de l'État », de motiver les refus de visas opposés aux « étudiants venant en France pour y suivre des études supérieures, dans un établissement public ou privé reconnu par l'État, dans des conditions définies par décret en Conseil d'État ». Le décret du 4 janvier 1999 (JORF du 5 janvier 1999 p. 200) précise qu'il s'agit « d'un enseignement à caractère universitaire ou une formation à caractère professionnel et nécessitant sa présence sur le territoire français » et que l'étranger doit fournir à l'appui de sa demande de visa « une attestation d'inscription ou de pré-inscription certifiant qu'il est admis dans un établissement d'enseignement ou de formation public ou privé habilité à délivrer des diplômes visés par l'État ».
Lors de sa demande de visa, le requérant a présenté une attestation d'inscription [ou de pré-inscription] en .[mentionnez la formation en vérifiant qu'elle entre bien dans le cadre des dispositions du décret cité précédemment] à . [mentionnez l'établissement]. En application de ces textes, le rejet de sa demande devait donc être motivée.
Si la motivation est inexistante, notamment dans le cas d'une décision implicite de rejet (silence pendant plus de deux mois), il est possible, dans les deux mois suivant cette décision implicite de rejet, de demander au consulat de motiver son refus. En l'absence de réponse dans le mois, la décision est considérée comme insuffisamment motivée et donc illégale (article 5 de la loi du 11 juillet 1979).
Or, en l'espèce la décision n'est pas motivée. Cette décision encourt par conséquent de ce seul chef l'annulation.
Si la motivation est insuffisante, c'est-à-dire sommaire, stéréotypée ou ne prenant pas en compte la situation personnelle de l'intéressé ou n'énumérant pas les textes juridiques fondant la décision : La décision aurait dû « comporter l'énoncé des considérations de droit et de fait » qui la fonde. Ce n'est pas le cas en l'espèce. Il s'agit manifestement d'une décision stéréotypée, ne prenant pas en compte la situation personnelle du requérant. Cette décision attaquée méconnaît par conséquent les dispositions susvisées et encourt de ce seul chef l'annulation.
B - Sur la légalité interne de la décision de refus de visa
Vous n'êtes pas obligés de reprendre les trois moyens suivants dans votre recours. Il faut choisir celui ou ceux qui correspondent le mieux à votre situation Toutefois, pour une question de procédure, il est indispensable d'en développer au moins un dans cette première requête.
1) La décision est entachée d'une erreur de droit
En faisant un contrôle sur le caractère sérieux du projet d'études du requérant (ou en opposant le fait que la formation demandée existe dans son pays d'origine) le consul général a entaché sa décision d'une erreur de droit.
En effet, en faisant ce contrôle, les services consulaires portent une appréciation pédagogique sur le projet d'études du requérant, pouvoir qu'il ne détient pas.
De plus, l'article 14 de la loi « Savary » du 26 janvier 1984 prohibe toute sélection à l'entrée de l'université française. Cette attitude est également contraire au principe d'autonomie administrative des universités. Les textes régissant l'accès des étudiants étrangers dans les établissements d'enseignement supérieur français (décret de 1971 modifié par celui du 31 décembre 1981) ne prévoient également pas une telle condition.
Opposer de tels motifs dans une décision rejetant une demande de visa consiste donc à rajouter une condition non prévue par les textes.
La décision contestée est donc illégale car entachée d'une erreur de droit.
2) La décision est entachée d'une erreur de fait
Le consul fonde sa décision de refus de visa sur le fait que .[mentionnez le ou les motif(s). Par exemple : incohérence du cursus, insuffisance des ressources, formation demandée existante dans le pays d'origine, rupture dans le cursus universitaire, connaissance insuffisante de la langue française, etc.].
Or, il n'en est rien puisque [Expliquer la situation du requérant. Démontrez par exemple la cohérence du cursus, la suffisance des ressources, la stabilité de la situation du demandeur, l'inexistence d'une formation équivalente dans le pays d'origine, etc.].
En conséquence, la décision contestée devra être annulée.
3) Erreur manifeste d'appréciation
En estimant dans la décision attaquée que les études présentent une absence de sérieux (OU que l'instabilité de la situation de l'intéressé démontrait un risque sérieux de faire un usage illégal du visa demandé, etc), le consul général a commis une erreur manifeste d'appréciation.
En effet, [expliquez concrètement en quoi les études suivies par le requérant avant de solliciter le visa sont cohérentes, réelles et sérieuses, et éventuellement, les raisons pour lesquelles elles n'auraient pas progressé (grève de l'université, trouble dans la pays, etc.)].
La décision du consul général est donc entachée d'illégalité et devra être annulée.
Application de l'article L. 911-1 du code de la justice administrative
L'annulation du refus de délivrer le visa demandé implique nécessairement que le service consulaire délivre un visa afin de permettre au requérant de venir en France, au besoin sous astreinte (par exemple : 1000 francs [ou XX euros] par jour de retard), dans la mesure où la situation du requérant n'a pas changé depuis sa demande (CE 1997 Bourezak et Gisti).
Il est donc demandé à votre Haute juridiction d'enjoindre le consul général de France à...... de délivrer le visa demandé.
Application de l'article L. 761-1 du code des juridictions administratives
Il serait inéquitable de laisser à la seule charge du requérant les frais entrepris pour l'ensemble de ses démarches avec cette administration, y compris ceux relatifs à sa défense (recherche de documentation, timbres fiscaux, recommandés,.) qu'il expose à la somme de XXX [en chiffre] francs [ou euros] (XXX [en lettres] francs [ou euros]).
PAR CES MOTIFS :
Le requérant demande qu'il plaise à votre Haute juridiction [ou à votre Tribunal] :
d'annuler la décision du consul général de France à ., en date du ., notifiée le . rejetant la demande de délivrance d'un visa de long séjour « étudiant » ;
d'enjoindre le consul général de France à délivrer le visa demandé, au besoin sous astreinte ;
de condamner le consul général à verser au requérant la somme de XXX francs [ou XXX euros] au titre de L. 761.1 du code de la justice administrative.
NOM Prénom
Signature
PJ : joindre obligatoirement la copie de la décision refusant la demande de visa ou, éventuellement, la copie de la demande de visa (s'il n'y a pas de réponse expresse). Vous pouvez également joindre au dossier contentieux un maximum de justificatifs susceptibles de confirmer la véracité de ces faits : justificatifs d'inscription ou de pré-inscription, justificatifs de ressources, etc.
⚠ Alerter
 
centre_commerial_francais avatar
Homme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: algerie
Ville: bejaia
École: universite
Spécialisation: sciences des arnaques

Des recours contenus contre les refus de visas des annulations peu fréquentes Le taux d'an

#5 2011-08-17 03:45
Réponse àcentre_commerial_francais:
Des recours contenus contre les refus de visas, des annulations peu fréquentes
Le taux d'annulation des refus de visas pourrait être un indicateur optimal de qualité de la décision si le nombre des recours n'était aussi bas : « seulement » 4.198 recours en 2006 devant la commission de recours des refus de visas (CRV), dont 50 % pour le Maroc16(*) et 25 % pour l'Algérie, pour 300.000 refus de visa. Les voies de recours ne sont pas indiquées aux demandeurs de visas. Ceci suffit pour expliquer que la commission ne subisse pas un afflux de recours alors sa saisine est gratuite, et se fait par simple lettre, et sans ministère d'avocat.
L'enjeu budgétaire d'une décision de refus de visa mieux comprise et mieux admise, évitant un éventuel recours devant la commission de recours des refus de visas n'est pas neutre : selon les calculs de votre rapporteur spécial, le coût d'instruction d'un recours contre un refus de visa est de l'ordre de 100 euros, soit trois fois le coût d'instruction d'une demande de visa.
Evolution du nombre de saisines de la commission de recours des visas
Source : ministère des affaires étrangères
La commission de recours contre les décisions de refus de visa d'entrée en France (CRV) a été instituée auprès du ministre des affaires étrangères par le décret n° 2000-1093 du 10 novembre 2000, afin de limiter le nombre de requêtes devant le Conseil d'Etat. Elle n'est pas une juridiction, mais une commission administrative à compétence nationale. Elle examine les recours contre les refus de délivrance de visas des postes, le cas échéant après les recours gracieux et hiérarchiques. Ses décisions sont susceptibles d'un contentieux devant le Conseil d'Etat. Aucun recours ne peut être introduit devant la juridiction administrative si un recours préalable n'a pas été formé auprès de la commission.
Seuls un peu moins de 2 % de l'ensemble des visas refusés par les services consulaires français dans le monde (1,67 % pour l'année 2006), font l'objet d'un recours devant la commission.
Dans près de 90 % des cas, la commission a prononcé le rejet du recours (soit 3.712 dossiers) et dans 7,2 % des cas a recommandé la délivrance du visa. Le pourcentage restant correspond à des non-lieux à statuer (visas délivrés ou désistement du recours) et à des irrecevabilités (absence de demande de visa).
De manière surprenante, malgré la modération des positions de la commission de recours des visas, le ministère des affaires étrangères ne suit les recommandations de délivrance du visa que dans un cas sur deux. Le ministère prend ainsi le risque d'une annulation finale par le Conseil d'Etat, au détriment du sort des demandeurs de visas concernés, qui voient ainsi le délai d'obtention d'une décision leur donnant raison se rallonger encore. De plus, le ministère des affaires étrangères, en procédant ainsi, remet en cause le rôle de filtre joué par la commission en matière de contentieux du Conseil d'Etat, qui constitue pourtant sa raison d'être.
Au final, 480 décisions de refus de visas, ont fait l'objet d'un recours en 2006 devant le Conseil d'Etat après avis de la commission17(*). Celui-ci a annulé 74 refus de visas en 2006 (contre 46 en 2005).
Evolution du nombre de recours pour annulation de visas devant le Conseil d'Etat
Source : ministère des affaires étrangères
La relative confidentialité de la procédure, ainsi que l'efficacité de la commission de recours des visas, permettent à l'administration des visas d'afficher un taux d'annulation de ses décisions de refus extrêmement faible : 0,022 %. A l'origine, l'indicateur de performance proposé au sein de la mission « Action extérieure de l'Etat » était de 0,01 %. Il a été « prudemment » relevé à 0,03 %.
Cet indicateur n'épuise pas la question des recours. En effet, les consulats affrontent en amont de la commission des recours un afflux important de recours gracieux qu'ils traitent du mieux qu'ils peuvent. Votre rapporteur spécial s'interroge pour savoir si une justification type des refus de visas, comme le propose la Commission européenne dans son projet de code communautaire des visas (cf. annexe 1) ou comme le font les consulats américains (cf. annexe 2), ne permettrait pas, de manière vertueuse, d'éviter des recours dès lors que la décision du consulat serait mieux comprise, et donc mieux admise. Certains consulats reconnaissent volontiers les difficultés de communication qu'ils ont avec les demandeurs de visas, qui sont certes souvent de mauvaise foi, mais qui aussi peuvent éprouver des difficultés à comprendre des décisions des administrations françaises pour des raisons culturelles ou linguistiques.
Il ne s'agit pas de motiver les refus18(*), ce qui paraît impossible, sinon pour des raisons de principe, du moins pour des raisons budgétaires, mais de donner quelques clés de compréhension des refus de visas.
Comme l'a indiqué à votre rapporteur spécial le consulat général de France à Cotonou (Bénin), « dans le contexte africain local, le visa pour la France est encore perçu comme un droit moral dont chacun disposerait en raison de l'histoire. Dans ces conditions, les refus sont souvent ressentis comme la violation d'un droit historique et ceux qui en font l'objet recherchent tout naturellement une autorité supérieure susceptible d'inverser la décision de rejet. Tout le monde s'en mêle, par intérêt personnel, par clientélisme, par nécessité sociale, par obligation familiale, villageoise, clanique, ethnique etc. avec d'autant plus de désinvolture que les intervenants en resteront jusqu'au bout parfaitement irresponsables. Aussi le poste s'est-il efforcé de désamorcer dès leur apparition la plus grande partie des problèmes liés aux visas en mettant en oeuvre une politique de rencontre avec les demandeurs. Les agents, le responsable des visas, mais aussi le chef de poste lui-même reçoivent, si nécessaire sans rendez-vous, tout demandeur de visa qui souhaiterait exposer son cas - sans naturellement que la décision prise soit modifiée. Cette pratique menée depuis bientôt deux ans a abouti à créer une nouvelle image du consulat, répété plus ouvert et plus accessibles ».
Faut-il suivre l'exemple de Cotonou ?
* 16 En 2006, 38,7 % des recours provenaient de Fès...
* 17 Dans certains cas, il est possible de faire un recours en référé devant le conseil d'Etat sans attendre l'avis de la commission de recours des visas. 81 recours en référé ont été effectués en 2006.
* 18 Certains refus pour des visas pour de long séjour sont déjà bien entendu motivés, notamment s'agissant des conjoints ou enfants de ressortissants français ou des travailleurs autorisés à exercer une activité professionnelle en France.
⚠ Alerter
 

Visiteur non enregistré

tous ces différents recours ne servent à ils ne prennent mème pas politesse te répondre ce

#6 2011-08-21 13:18
Réponse àcentre_commerial_francais:
tous ces différents recours, ne servent à rien, ils ne prennent mème pas la politesse de te répondre, tous ces textes sont du temps perdu,
⚠ Alerter
 
koutta avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts

je faire un recoursderrière mon passeport ils ont coheela case D qu'est ce que sa veut dir

#7 2011-09-23 12:05
Réponse àcentre_commerial_francais:
je veux faire un recours derrière dans mon passeport ils ont cohee la case D
qu'est ce que sa veut dire ???
⚠ Alerter
 

Visiteur non enregistré

ça veut que tu as déposéau consulat un dossierdu visa d'étude D

#8 2011-09-23 14:05
Réponse àkoutta:
ça veut dire que tu as déposé au consulat un dossier du visa d'étude (D)
⚠ Alerter
 
Algerina2011 avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: Algérie

on m'a refusé le Visa d'études sans motif Et on l'a autorisé un recours au près de la Com

#9 2011-10-12 15:27
Réponse àcentre_commerial_francais:
Bonjour, on m'a refusé le Visa d'études, sans motif!! Et on l'a autorisé un recours au près de la Commission de Recours contre Refus de Visas, et je n'ai vraiment aucune idée sur ce recours, si vous pouvez m'aider Allah y3aychkoum
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: Algérie
Ville: Guelma
École: université Badji Mokhtar annaba
Spécialisation: langue française

Pour le recours je crois k c tard si tu songe a sk la decision soit changée vue que ttes l

#10 2011-10-14 00:57
Réponse àAlgerina2011:
Pour le recours ..je crois k c tard si tu songe a sk la decision soit changée vue que ttes les préinscriptions ont expirés je crois..mais si tu pense plutot a l'effectuer pour connaitre le motif du refus..tu dois rédiger une lettre de recours sur la quelle tu mentionne ta situation et tu l'accompagne des pièces justificatifs nécéssaires tu l'envoies a l'adresse mentionée sur la feuille qui contient ton refus de visa(celle que t'as reçu avec ton passeport)..voila c tt sk je sais moi, j'éspere que ça vous servira en klk choz..bon courage.
⚠ Alerter
 
Algerina2011 avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: Algérie

Merci bcp de me répondre effictivement ma preinscription est tjrs valide une autorisation

#11 2011-10-14 14:13
Réponse àtala24:
Merci bcp de me répondre, effictivement ma preinscription est tjrs valide + une autorisation d'arrivée tardive, et tout mon dossier de Visa est complet, je sais pas pk ils l'ont refusé, Et pour le recours c'est écris en bas la remarque suivante, "Vous pouvez former un recours contre la décision du refus auprès de la commission de recours contre les décisions de refus de visas (CRRV), 
BP 83.609, 44036 Nantes Cedex1 
dans un délais de deux mois"
est ce que j'aurais une chance d'avoir une réponse favorable si je fais ce recours ??
⚠ Alerter
 

Visiteur non enregistré

si tu as documents à rajouter à ton dossier du visa il vaudrait mieux que tu dépose une 2è

#12 2011-10-14 14:17
Réponse àAlgerina2011:
si tu as des documents à rajouter à ton dossier du visa, il vaudrait mieux que tu dépose une 2ème demande, car le recours à nantes, ne te répondront pas.
bonne chance.
⚠ Alerter
 
Algerina2011 avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: Algérie

Wallah à ajouter mon dossier était vraiment complet avec un avis favorable l'entretien je

#13 2011-10-14 15:37
Réponse àliza15myriam250:
Wallah rien à ajouter, mon dossier était vraiment complet avec un avis favorable de l'entretien, je sais pas quoi faire:(
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: Algérie
Ville: Guelma
École: université Badji Mokhtar annaba
Spécialisation: langue française

ba moi j'ai fait le recours seulement par curiosité aussi papa a insisté k je le fasse au

#14 2011-10-14 19:21
Réponse àAlgerina2011:
ba moi j'ai fait le recours seulement par curiosité aussi papa a insisté k je le fasse au moins pr un éclairsissement pask lui il en a déja fait pour sa maman et il a eu les raisons du refus..alors sk je te conseille: envoi un recrours a la commission de nantes peut etre t'aura une réponse favorable et au mm temps essais de déposer une autre demande vue que ta préinscription est tjrs valide peut etre tu sera chanseuz cette fois ci..si la mienne l'était aussi j'aurai fait une 3eme tentative..et pr ta kess sur l'autre forum..sur les 2 réponses plutot refus yavait le mm truc k toi mentionné dessus..inshallah t'aura ton visa sis..moi je vais refaire les démarches pour la 3 eme fois(3 ans) et mm si j'ai eu 2 refus en une année je vais pas laisser tomber..c'est un chanllenge for me..je l'aurai aprés je le jetterai..je veux étudier a U.K..bon courage..don't give up
⚠ Alerter
 
Algerina2011 avatar
Femme
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Pays: Algérie

Merci bcpp wallah tu m'as remonté le morale tellement on m'a choqué je voulais pas refaire

#15 2011-10-14 20:39
Réponse àtala24:
Merci bcpp wallah tu m'as remonté le morale, tellement on m'a choqué je voulais pas refaire cette procédure qui l'a bcp fatiguée dés le début, mais par contre j'ai peur à regretter, bon je vais envoyer le recours à cette commission (je pense seulement une lettre dans la quelle on explique notre cas, la lettre que j'ai reçue avec le passeport et des photocopies de tout les documents nécessaires c'est ça) et je vais refaire la procédure campus France pcq mon dossier de Visa était vraiment complet et si je le redepose j'aurais sans doute la même réponse, inchallah on l'aura ce Visa Meerci pour tes conseilles:)
⚠ Alerter
 

Visiteur non enregistré

jai eu refus visa d installation en francais pourtant je marie avec un francai mon mariage

#16 2012-02-04 00:06
Réponse àcentre_commerial_francais:
bonsoir jai eu refus de visa d installation en francais pourtant je suis marie avec un francai et mon mariage etait celebre en france avec visa touristique. c est pas logique
⚠ Alerter
 
Évaluez cette discussion:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Publicité
 
Discussions populaires
Forum suggérés
- Aucune inscription requise pour écrire!
- Recevez une alerte email du forum si quelqu'un répond à votre discussion
Écrire nouveau message
Enregistrez-vous ici(facultatif) pour
• Pas de code de sécurité • Cacher la pub • Avoir crédibilité • Protéger votre pseudo • Ajouter image avatar • Pouvoir voter/aimer
Cette discussion est fermée.
Cliquez sur le bouton vert Êcrire Nouveau Message pour créer une nouvelle discussion.